Instagram sur Android : photographiez, retouchez et partagez

Premières impressions sur l'application gratuite Instagram pour Android :

Vous n'avez pas pu échapper à cette information, largement relayée dans les médias traditionnels et sur internet cette semaine : Facebook s'est offert Instragram moyennant la somme mirobolante (c'est un euphémisme) de 1 milliard de dollars. Fichtre ! Comme cette annonce coïncidait avec la sortie de la version Android de cette application gratuite de partage de photos, je me suis dit que c'était l'occasion rêvée de la tester sur ma tablette Eee Pad Transformer Prime. Histoire de voir si son intérêt est à la hauteur du chèque signé par la géant des réseaux sociaux pour se l'approprier.
  
Petite déception au départ : elle n'a pas été compatible immédiatement avec ma tablette et il a fallu attendre plusieurs mises à jour sur Google Play (réalisées dans le courant de la semaine) pour je puisse enfin tester cette appli sur mon ardoise numérique. Et je dois bien avouer, après quelques jours d'utilisation, que je suis devenu un adepte d'Instagram, qui fait déjà depuis un moment les beaux jours des possesseurs d'iPhone.

Son principe est simple : capturer des images à l'aide du capteur photo de la tablette ou du smartphone (on peut aussi prendre des images déjà présentes dans le mémoire de l'appareil), leur appliquer un filtre (qui leur donne un caractère un peu rétro ou modifie la lumière) et les partager auprès de la communauté Instragram mais aussi, si on le souhaite, sur les principaux réseaux sociaux (Facebook et Twitter notamment).

La très large palette des filtres proposés est l'atout indéniable de ce programme, particulièrement ludique. En revanche, il y a une petite contrepartie : on est obligé de créer un compte Instagram pour pouvoir profiter du logiciel. Toujours est-il que les effets appliqués aux photos sont réussis et permettent de " sublimer " certains clichés.
  
Une bonne application donc que j'utilise désormais au quotidien aussi bien sur ma tablette que sur mon smartphone Samsung Galaxy S sous Android. Mais de là à dire qu'elle vaut le milliard payé par Facebook, il y a un pas que je franchirai pas. Pour l'instant tout au moins.
   
  
Voter pour cet article sur Wikio

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://happipad.regioncentre.info/index.php?trackback/129

Haut de page