Asphalt 8 : toujours plus haut, toujours plus vite... et maintenant gratuit

Mini-test du jeu Asphalt 8 : Airborne pour tablette Android :

C'est désormais un rendez-vous guetté tous les ans par les mobinautes : la sortie d'un nouvel épisode de la saga Asphalt pour smartphone ou tablette. Il faut dire que Gameloft, l'éditeur de jeu de cette course automobile, a su à chaque nouvel opus proposer une montée puissance esthétique et technique, à défaut de renouveler le concept. Car celui-ci n'a guère évolué au fil des versions : on reste en présence d'une course 100 % arcade faisant fi du réalisme du pilotage, au profit d'une débauche de cascades invraisemblables mais spectaculaires, réalisées par les plus beaux bolides que compte la planète automobile.

Mais pourquoi changer une formule qui gagne ? Et cet Asphalt 8 : Airborne, sorti récemment, reprend tous ses fondamentaux, en entraînant les joueurs sur des parcours urbains (Tokyo, Londres...) ou tracés dans des contrées dépaysantes (comme l'Islande ou la Guyane). Le tout, avec une qualité de réalisation revue à la hausse. Non, la vraie nouveauté est ailleurs, du côté du... porte-monnaie. Gameloft, qui avait mis son jeu sur le marché en mode payant (0,89 €), comme pour les précédents volets, a finalement décidé de le rendre gratuit, il y a quelques jours, aussi bien sur l'App Store que sur le Play Store de Google. Je ne me suis donc pas fait prier pour aller le télécharger et vous offrir un petit test express avec ma tablette Nexus 7.

Précision préliminaire importante : Asphalt 8 est (très) volumineux et nécessitera autour de 1,50 Go d'espace de stockage disponible sur votre tablette dans sa version Android. Mais le jeu en vaut la chandelle, car dès les premiers tours de roues, on prend conscience du potentiel de cette application, qui joue dans la cour des grands, aussi bien pour sa qualité graphique que pour l'intensité de l'action, avec des voitures qui réalisent des figures aériennes assez impressionnantes. Pas de doute, c'est du lourd... peut-être un peu trop d'ailleurs pour ma Nexus 7 (version 2012) qui, par moments, a semble-t-il du mal à suivre la cadence infernale. Résultat : il peut arriver que l'image se fige pendant quelques secondes.

Mais après avoir joué quelques heures, j'ai pu vérifier que le phénomène (sans doute liée à une quantité de mémoire vive un peu juste) était somme toute assez rare. Suffisamment en tout pour ne pas altérer le plaisir du jeu. La voiture répond bien aux commandes de direction, de dérapage et d'activation de la nitro. On se laisse griser par les accélérations foudroyantes, on réalise d'impressionnantes figures aériennes (en utilisant les rampes positionnées sur les parcours) et on prend un malin plaisir à percuter les autres concurrents pour les envoyer dans le décor. De l'arcade " pur jus " qui ravira les amateurs.

Le gameplay est donc excellent... même si le niveau de difficulté se révèle vite assez relevé, avec des adversaires de plus en plus coriaces. Pour continuer à remporter des courses et donc progresser dans le jeu , il faudra donc constamment améliorer les caractéristiques de son bolide (vitesse maximale, maniabilité, puissance de la nitro) ou en acquérir de nouveaux à l'aide des crédits remportés pendant les épreuves.

Et c'est là qu'on s'aperçoit que la gratuité d'Asphalt 8 est en trompe l'oeil. Il est plus judicieux dans le cas présent de parler de free-to-play (ou de freemium) comme pour Dead Trigger 2. Ainsi, si vous ne disposez pas de suffisamment de crédits pour muscler les performances de votre voiture ou vous en offrir une nouvelle, vous pouvez payer (en utilisant de vrais euros) pour obtenir des lots de crédits (1,79 € pour 6.000, 4,49 € pour 16.000... et 89,99 € pour 600.000) ou des packs de véhicules. Autant dire que ça peut revenir très cher...

On comprend mieux pourquoi le jeu devient aussi vite ardu. Dès la deuxième saison (Asphalt 8 en compte huit), il faut déjà s"accrocher ! Cela dit, je ne suis pas un joueur aguerri, ce qui explique peut-être mes piètres résultats dans les courses. Pas question néanmoins de céder aux (tentantes) sirènes de l'achat de crédits : je compte bien progresser par mes propres moyens, même si je dois y passer un certain temps.

La gratuité " offerte " par Gameloft sur Asphalt 8 : Airborne est donc loin d'être désintéressée, mais cette application ludique en donne déjà beaucoup pour 0 euro et il faut bien que l'éditeur rentabilise son investissement. Force est de constater qu'il a sûrement trouvé le système le plus judicieux pour atteindre cet objectif.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://happipad.regioncentre.info/index.php?trackback/115

Haut de page